LE CADRAN SOLAIRE

21 février 2017

HOTEL DE NOIRAT

 

Quittons l'Ile St Louis par le pont Louis Philippe, direction vers le restaurant Louis Philippe. Contournons le et dirigeons nous à gauche vers la rue de l'hôtel de ville. 

PONT LOUIS PHILIPPE

HOTEL NOIRAT 2

Situé entre l'immeuble  de l'association ouvrière des compagnons du devoir  et la crêche municipale, au 82 rue de l'hôtel de ville

 

HOTEL NOIRAT 3

 

ce cadran circulaire , déclinant du matin, gravé, peint, survie au milieu des poubelles, d'une haie mal taillée et de lierres. 

 

HOTEL NOIRAT 4

 

Il possède une histoire singulière que l'on peut lire dans le bulletin de la société de l'histoire de Paris de 1970 page 137 

 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96032991/f141.item.

HOTEL DE NOIRAT

50 rue vieille du temple, 2 rue du marché des blanc manteaux

Entre l'hôtel de ligny et l'hôtel d'O ( construit à l'emplacement actuel de la rue des hospitaliers St Gervais, démolit en 1813 par la construction d'un marché page 141) ( voir plan page 132, figure 7), il y avait encore un hôtel que l'on a encore confondu avec ce dernier et qui n'en a jamais fait partie. il a disparu peu après la dernière guerre. (après 1945). C'était, à en juger par les photographies anciennes, une remarquable construction d'époque Louis XIV d'une telle qualité que l'on a jugé bon d'en conserver un élément : le fronton droit orné d'un oculus sommé d'une tête et entouré de guirlandes qui est aujourd'hui  plaqué contre le mur latéral du n°80, rue de l'hôtel de ville (imprimerie des compagnons du Tour de France), mur malheureusement envahi par le lierre (déjà en 1970). L'hôtel, accolé à l'hôtel de ligny, se présentait entre cour et jardin ; le fronton courronnait l'avant-corps de deux través de la façade sur jardin, sommant un cadran solaire  et cantonné de grandes  lucarnes  cintrées d'un beau style. Le percement de la rue  du Marché-Blancs-Manteaux en 1817 enleva l'aile droite  et un morceau du logis  entre cour et jardin, rendant le fronton directement visible  de cette place. Précisons très brièvement , que l'hôtel appartenait sans doute  en 1617 à Charlotte le Grand, veuve de jean Hennequin, puis à Madeleine  de l'Aubespine, veuve de René du Val, sieurs des Tors, et ensuite  à Claude de Lanbespine, baron de Noirat, en 1631 puis à Le Bas de Courmont en 1770. Rappelons qu'une ruelle  desservait, au fond, le jardin de l'hôtel  vers la rue des Francs-Bourgeois. 

Nota : la figure 7 du livre comporte des erreurs de hachures. 

Voici un extrait de cette figure 7 et le plan actuel 

hotel noirat

Il est donc bien évident que même si le cadran comportait un style, il ne pourrait "fonctionner" en l'endroit actuel.

Le quartier initial du cadran devait être charmant avant sa destruction ... petites photos de la rue des Francs Bourgeois et de la rue vieille du temple prises aux alentours de 1906 

RUE DES FRANCS BOURGEOIS 1906

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 01:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 février 2017

BOULEVARD HENRY IV

 

Avant de quitter l'isle St Louis, allons faire un tour au 1 boulevard Henry IV. Adresse de la maison de la mouche. 

boulevard henry 1

 

Sur le balcon au 2e étage, en prenant une jumelle vous apercevrez une plaque de marbre

 

boulevard henry 2

 

Sur cette plaque est gravée deux cadrans. C'est une réalisation en 1958 par un ancien ingénieur de la SNCF, Mr Plouviez. ( clic

Le cadran du haut : 

C'est un cadran déclinant du matin, gravé et peint. On peut encore apercevoir les lignes, les demies, les traits indiquant les 10 minutes, quelques chiffres en bout. Le style est absent, Il existe encore la jambe

boulevard henry 4

 repère SAF : 7500404-2

 

Le cadran du bas : 

C'est un cadran déclinant du matin, gravé et peint. On peut apercevoir plus ou moins distinctement  les lignes et les demies non chiffrées, l'équatoriale, les arcs diurnes, la signature et la date en bas à gauche, le style droit puis courbé vers la droite. On peut encore deviner la courbe en 8 ( au niveau du 5e trait à droite en partant du style) et les indications de l'équation du temps sont perdus ( clic clic

 

boulevard henry 5

 

repère SAF : 7500404-1

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

HOTEL CHENIZOT

 

Tant pis, continuons notre recherche de cadrans. Nous tournons vers la rue St Louis en l'Ile. Charmante petite rue. Au numéro 51, nous arrivons devant l'hôtel Chenizot. Son historique est plaisant à lire clic clic   

hotel chenizot 1

 

Nous arrivons dans une première cour ... où des travaux de façade sont en cours !!! 

hotel chenizot 2

La deuxième enfilade est plus austère, moderne, euh , sans intérêt ... 

hotel chenizot 3

Et nous voici dans la seconde cour, face au cadran tant attendu ... je noterai qu'il y a également une façade en rénovation. Ce sera également un lieu à visiter à nouveau pour s'assurer que le cadran soit toujours présent, en bon état. 

hotel chenizot 4

Donc le cadran se situe au dessus du balcon entre l'entresol et le 1er étage. C'est une méridienne déclinante de l'après midi. 

 

hotel chenizot 5

 

repère SAF : 7500405 - 1

 

Elle est gravée et peinte sur la pierre de façade. On voit des lignes,  chiffrée de quart en quart d'heure, de 11 h 15 à 12 h 45. Il existe également une ligne équatoriale

 

hotel chenizot 6

Le disque qui comporte en son centre un oeilleton est positionnée sur un trépied. Il sert de style à ce cadran.  

 

hotel chenizot 7

 

Je dois préciser que malheureusement je n'arrive pas à trouver à ce jour la date de mise en place du cadran, ni son "architecte". A revoir

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

HOTEL LAMBERT

 

Nous sommes toujours quai d'Anjou, et allons vers le numéro 1.

 

hotel lambert 1

Des travaux. Tout l'immeuble est entouré. Rien n'est visible. 

Cet immeuble, situé 2 rue St Louis en l'Isle est l'hôtel Lambert. Son propriéaire actuel est depuis 2007, un frère de l'émir du Quatar ...  qui rénove à sa manière. Cette demeure m'est particulière car elle a été un foyer culturel polonais après l'insurection polonaise de 1830. Toutes les informations à ce sujet sur le site Ile St Louis clic clic

On aurait pu voir au niveau de la rotonde entre deux fenêtres, le vestige d'un cadran méridionnal, gravé sur pierre. Après un questionnement auprès du gardien, les travaux doivent se terminer dans 6 mois. Aurons nous encore la chance de revoir le vestige du cadran solaire ?

Pour mémoire Michel Lalos avait eu la chance de le photographier il y a quelques années .. ...  clic clic 

Je rééditerai ce post en octobre pour vous donner des nouvelles. 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2017

HOTEL DE LAUZIN

 

Je débute par l'hôtel de Lauzin, une nouvelle séries de reportages sur les cadrans solaires visibles à Paris dans le 4e arrondissement. 

Sortie du métro "Pont Marie" , prenez le pont du même nom

pont ste marie

Et dirigez vous à gauche vers le quai d'Anjou. Au 17 vous trouverez l'hôtel de Lauzin ou hôtel pimodan. C'est un hôtel particulier situé sur l'île Saint Louis, construit entre 1657 et 1658 par l'architecte français Charles Chamois.  (Informations : clic, clic, clic )

hotel lauzin

 

Cet hôtel particulier peut être visité lors des journées du patrimoine (information clic clic)  ou en compagnie de maître de conférence (exemple de visites possibles clic clic ).

Il n'est pas accessible au tous public sans inscription. 

 

Dans la cour intérieure, sur la façade nord, vous trouverez lors de votre visite organisée, entre deux fenêtres au 2e étage,

une magnifique méridienne déclinante de l'après midi,

méridienne deux fenêtres

 

repère SAF : 7500406-1

 

gravée et dorée comportant des lignes ,

méridienne dorée

des arcs diurnes,

lignes diurnes

des symboles zodiacaux, des chiffres romains (I, II, XI et XII), des mois de l'année 

 

chiffres

 

inscription méridienne 2

 

 

inscription méridienne

un trépied qui malheureusement ne contient plus son style qui aurait été le visage d'une femme (clic clic)

trépied

 

 

Elle est magnifique même si elle ne permet plus d'indiquer les jours et les heures. 

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 octobre 2016

CLASSUN - CADRAN ARMILLAIRE

 

 

cadran classun 1

 

Repère SAF : inconnu à ce jour ; demande de fichage en cours

Date et heure prise de vue

Dimanche 9 octobre 2016 à 13 h 37

 

Ce cadran se situe 100 route de l'école 40320 Classun, en face de la mairie

Cadran Classun 2

aux coordonnées indiquées sur le cadran. 

cadran classun coordonnées

 

Il a été réalisé par l'astroclub du Marsan (lien du site) à l'occasion du nouveau millénaire en l'an 2000. Le club se réunit à Classun les vendredi à 21 h et à Mont de Marsan les mardis à 18 ou 20 h. 

C'est un cadran armillaire du latin larmilla qui signifie bracelet. Les lignes horaires sont toutes parallèles, espacées régulièrement et tracées sur la face interne de ce quart de cylindre dont l'axe est incliné selon l'axe de rotation de la Terre. 

Son style est représenté par une tige positionnée selon l'axe du cylindre. Un marqueur est installé en son centre. 

cadran classun 9

 

Le tracé des lignes horizontales correspond à la délimitation des signes du zodiaque et des dates valable en 2000

cadran classun ligne zodiacale

 

Ce cadran est acompagné d'une table explicative afin de permettre la lecture de l'heure ... et de régler sa montre !

cadran classun 3

 

 

La première partie donne les dates de correspondance des signes du zodiaque et des dates

cadran classun 6

La seconde vous permet de définir la date en fonction de l'équinoxe (petit jeu : vérifier à partir de la photo n° 3 si j'ai bien été le 9 octobre sur le site ) 

 

cadran classun 5

La troisième correspond à l'équation du temps très précise de l'an 2000

cadran classun 4

Avec toutes ces informations et la formule suivante

cadran classun 8

Vous pourrez déterminer sans difficulté, l'heure que doit indiquer votre montre et la date ;-) 

 

Petit bémol, lors de mon passage à Classun j'aurai tant voulu prendre en photo le midi solaire au cadran, soit ce jour là à 13 h 48 à ma montre. Mais à cette heure là voici ce qu'on avait dans le ciel

cadran classun meteo midi solaire

Biens sûr quelques minutes plus tard, je pouvais revoir le beau soleil apparaître ... et le cadran armillaire fonctionner à nouveau. 

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2016

AUBUSSON - LE PASSAGE DU COURRIER DU SERVICE POSTAL

 

 

CADRAN AUBUSSON 2

Repère SAF 2300801-1

Date et heure de prise de vue 

le 25 aout 2016 à 14 h 48

 

Le cadran solaire se situe 7 rue Vieille, en face de la place de la libération, à Aubusson, aux coordonnées latitude 45,95671 et longitude 2,16776

CADRAN AUBUSSON 1

 

Cadran déclinant du matin, gravé et peint, Style rectiligne, rabattu vers la gauche. Lignes rayonnantes, chiffrées en arc de cercle. Daté 1850. 

Note : cadran à visiter également lorsque les volets sont fermés pour vérifier les chiffres 7 et 8 (renversement des chiffres) et les initiales S.D. 

 

La ville d'Aubusson

 

Aubusson, ville de la tapisserie, ....

 

Source: Externe

toutes les informations clic clic 

 

Pour quelle raison, la ville d'Aubusson s'est doté d'un cadran solaire en 1850 ? 

 

La date m'a particulièrement interpellée et m'a conduite à réaliser de nombreuses recherches. 

 

La circulaire du 18 février 1839 impose aux horloges des villes et des villages de fournir le temps moyen aux habitants afin d'établir la régularité dans les heures de départ et d'arrivée des courriers du service postal.

Comment, dans ce cas, régler précisément une horloge en 1839 ou même en 1850 ? Le télégraphe n'était pas encore au point sur tout le territoire français. Et nous étions loin de l'usage de l'horloge parlante, de l'horloge astronomique, etc ... 

Par contre il existait déjà des tables de conversion entre l'heure solaire, ou temps vrai qui varie comme le mouvement vrai du soleil, et l'heure moyen constant et uniforme, puisqu'il est proportionnel aux espaces parcourus uniformément par le soleil. 

Pourtant, comme le précise l'édition n°1 du journal l'Astronomie de 1882 page 241 clic clic, "A l'heure de midi, on voit encore aujourd'hui (en 1882), un grand nombre de curieux attendre avec émotion autour du petit canon du Palais Royal, à Paris, l'heure, la minute, la seconde où, les rayons solaires ayant mis le feu à la poudre, le coup part : Midi précis ! C'est l'heure du soleil ; c'est l'heure vraie ! Vite la clef dans la montre et l'aiguille sur midi."   

le canon du palais royal à midi

 

Dans les pages suivantes vous trouverez une série d'information relative à l'équation du temps et page 244 une table de l'équation du temps de 1882.

Comme il est précisé page 245, " Cette table faisant connaître pour chaque jour de l'année la quantité dont le temps moyen avance ou retarde sur le temps vrai " (...) "A l'aide de cette méridienne du temps moyen, on peut régler sa montre sur un cadran solaire". 

Mais le cadran solaire d'Aubusson ne possède pas de méridienne du temps moyen. Il était donc impossible de régler sa montre. il faut également savoir qu'à la fin du 19e siècle, comme précisé page 248, "l'opinion populaire ne s'est pas facilement décidée à accepter l'irrégularité du mouvement du soleil reconnu par les astronomes,"

Donc il est fort probable, mais pour l'instant je n'ai pas encore de documents l'attestant, que le cadran d'Aubusson ait été conçu pour pouvoir donner l'heure à la population suivant le décret de 1839. Même si cette heure ne permettait pas sans table de l'équation du temps de pouvoir régler le passage du service postal et par la suite le passage du train !

Je m'avance de trop concernant le passage du train. Comme l'indique Didier Benoit (clic clic

"On ne possède aujourd’hui, aucune preuve de l’emploi des cadrans solaires ferroviaires; il est même troublant de constater, comme nous le rappelle J Vialle dans son article de cadran info n°12, « que les manuels d’exploitation des chemins de fer du XIX siècle ne traitent jamais du réglage des horloges à partir des indications d’un cadran solaire ». En définitive, comme il nous le dit, si leur utilisation pour régler les horloges des chemins de fer peut à première vue paraître une solution naturelle et fiable –en tout cas non dénuée d’une certaine poésie, il ne reste pas moins que les cadrans solaires étaient devenus des garde-temps obsolètes et peu pratiques lorsque les premières lignes de chemin de fer apparurent. L’industrie horlogère produisait déjà des horloges fiables qu’il suffisait de recaler périodiquement par le transport d’un chronomètre et de plus, l’apparition simultanée du télégraphe électrique rendit définitivement inutile les prétendus « cadrans solaires ferroviaires »."

En conclusion, je ne sais toujours pas pour quelle raison ce cadran solaire ait été conçu en 1850. il ne peut donner l'heure moyen (pas d'équation du temps!). 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2014

Saint AVIT

 

EN CONSTRUCTION

La description du cadran ci dessous n'est pas encore référencé par la Société Française d'Astronomie ; il dloit faire l'objet d'une fiche ; 

Une vérification des différents murs de l'église doit être réalisé afin de retrouvé l'emplacement exacte du cadran référencé par la SAF. (en cours)

 

La commune de St Avit se situe à environ 6 km de Mont de Marsan. En face de la mairie vous trouverez l'église où se trouve le cadran solaire sur la tour du côté gauche. 

st avit 1

 

 

Source: Externe

 

 

 

L’église primitive de Saint-Avit, édifiée au XIe siècle, subit au XIVe ou XVe siècle des modifications, dont l’ajout d’une tour de défense pendant les périodes de troubles qui agitent la région..

L’église primitive est de plan simple et comporte une nef unique ainsi qu’une abside plate. Le chevet plat est souvent utilisé dans la région landaise, du haut Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne car son exécution est plus facile que le demi-cercle.

Si au XIIe siècle une absidiole est ajoutée légèrement en retrait du vaisseau central, aucun autre remaniement n’est fait jusqu’au XIVe siècle.

À cette période, une tour carrée de défense à laquelle on accède par un escalier situé entre les deux absides est construite au-dessus du chœur. Est ce à ce moment là qu'apparaît le cadran solaire ? Son chemin de ronde et le renforcement des murs sont des éléments caractéristiques de ces églises romanes fortifiées. Ces édifices remplacent les châteaux forts dont la construction est trop coûteuse et sont ainsi prêts à défendre la population en cas d’invasions.

Lors de la campagne de remaniements, la tour de défense carrée est élevée au-dessus du chevet. On pénètre à l’intérieur en empruntant un escalier situé entre les deux absides.

L’orientation de l’église change au XIXe siècle, une particularité que l’on retrouve à différentes époques et dans plusieurs édifices, comme ceux de Gaillères ou de Bougue. Un bas-côté est ajouté au nord et le chœur est installé dans la partie occidentale de la nef primitive à laquelle on donne une forme arrondie.

Par la suite, l’abside initiale est percée d’une ouverture au-dessus de laquelle est inséré un chrisme.

Aujourd’hui, l’ensemble de l’église de Saint-Avit est en crépi et seul le côté nord présente une construction brute en gros moellons.

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 02:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2014

ST SEVER

 

Rue de l'hôtel de ville, nous pouvons appercevoir 2 cadrans solaires. 

P1040104

Celui de gauche est un cadran déclinant de l'après midi peint sur ciment lignes chiffrées dans bandeaux avec demies et quarts marqués par des points
style pointu avec jambe ( comme le précise Michel Lalos ) ; 

 

P1040106

Le second serait fantaisiste. Pourtant il a indiqué la bonne heure. 

 

P1040102

 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

BOUGUE

 

Vous trouverez un historique de la ville de Bougue sur ce site

C'est un village situé à une dizaine de kilomètre à l'est de Mont de marsan sur le chemin de compostelle. 

P1040113

Historique de l'église St Candide où se trouve le cadran solaire

L’église Saint-Candide de Bougue, construite au XIIe siècle, est placée sous la dépendance de l’abbaye de la Sauve-Majeure. Au fil des siècles, elle subit les divers troubles qui agitent cette région des Landes et connaît alors de nombreuses modifications architecturales.

Les Clarisses de Mont-de-Marsan déclarent saint Candide et saint Clair saints patrons de la paroisse. Saint Clair devient alors le patron de la fontaine du village qui guérit les maladies des yeux et saint Candide celui de l’église paroissiale.

Aux XIVe et XVe siècles, la reconstruction, au nord, d’une abside surélevée par une tour fortifiée change définitivement l’orientation de l’édifice. Mais quelques vestiges de l’abside primitive subsistent encore sur le côté sud de l’église.

Au XVIe siècle, le village subit les ravages des guerres de Religion et l’église est en grande partie saccagée. Lors de sa reconstruction, le clocher est doté d’un donjon muni d’une meurtrière et de plusieurs archères. D’autres éléments défensifs sont disposés dans l’escalier à vis qui sert vraisemblablement aux ecclésiastiques qui, venant célébrer les offices, passent du presbytère à l’église.

En 1830, afin de financer l’agrandissement de l’église devenue trop petite pour la population, la commune vend deux cents hectares de terrain. À cette même période, deux cloches sont installées et marquées de leur nom de baptême, ainsi que de ceux du parrain, de la marraine, du curé et de l’artisan qui les réalise.

Aujourd’hui, il ne reste de l’édifice primitif que la partie orientale, le reste ayant été ravagé au XVIe siècle. Des colonnes torses, qui appartiennent au retable du XVIIIe siècle, soutiennent désormais le porche. En 1997, elles sont inscrites, ainsi que le clocher, à l’inventaire des Monuments Historiques.

Informations tirées du site visite aquitaine

 

Le cadran solaire 

Il est situé au dessus du porche. 

P1040114

En gros plan

 

P1040110

 

Source: Externe

Il n'y a pas de phrases écrites, uniquement les chiffres romains. 

 

Posté par SOLEIL DE MINUIT à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]